L'architecture rurale en Brie

Publié le par coulommes-et-autres-lieux-voisins.over-blog.com

En Brie, l'architecture rurale se caractérise par:

A. sa forme et sa disposition: généralement, les bâtiments agricoles traditionnels sont construits en longueur et composés de travées contiguës, disposées en enfilade; 


01b Plusieurs travées

A Bouleurs, plusieurs travées contiguës.

 

B. le nombre de niveaux: deux (un rez-de-chaussée et un étage), parfois trois;


C. les matériaux utilisés pour construire les murs: pierre meulière, montée à l'argile ou au plâtre; les murs sont enduits au plâtre;


D. la couverture: à deux pentes à 45°, elle est en tuiles plates de terre cuite; parfois, elle n'est pas d'un seul tenant, la couverture d'une travée n'étant pas de même hauteur de la(les) travée(s) contiguë(s); 


02 Toiture à plusieurs niveaux a

Une couverture à plusieurs niveaux.

 

E. les ouvertures: peu nombreuses et de petite taille, sont presque toutes du même côté; les huisseries (volets, portes) sont à deux ou trois traverses, sans écharpe; 


03 huisseries à 3 traverses a

Des volets à trois traverses, sans écharpe.

 

F. les détails architecturaux: une corniche moulurée décore généralement le haut des murs, sous le rebord de la toiture;  


04 corniche moulurée

      A Coulommes, une corniche moulurée.

 

En Brie, le style régional a été déterminé par:

A. les matériaux disponibles localement:

 a. pour les murs: 

- petite meulière, le plus souvent récupérée dans les champs où elle affleure; 

- l'argile à meulière, abondante dans la région, servait au scellement de la meulière; 

- plâtre, provenant de la transformation du gypse dont les couches sont exploitées soit à partir du plateau (Quincy), soit à partir de leur affleurement au flanc des coteaux bordant les cours d'eau (Nanteuil-lès-Meaux, Mareuil-lès- Meaux …); 


05 plâtrière Labour

05 plâtrière auclaire 

05 plâtrière Massiot

Trois des plâtrières de Mareuil-lès-Meaux.

 

b. pour la charpente: forêts du Mans, de Montceaux, de Choqueuse, etc. (chêne, châtaignier…)  

 c. pour la couverture en tuiles: présence abondante d'argile, d'eau et de bois


B. le climat de la région:

 a. influence océanique: vent dominant de sud-ouest, pluies fréquentes mais peu abondantes => pente des toits accentuée pour évacuer rapidement de grands quantités d'eau

b. influence continentale: vent fréquent de nord-est, froid => limitation du nombre et de la taille des ouvertures


06 scierie Crécy

La scierie Roëser à Crécy-en-Brie.

06 scierie Montry

La scierie de Montry.

 

C. la topographie:

a. un bâtiment construit sur une pente a ses différentes travées à des niveaux différents et la toiture dessine un escalier;

b. dans un milieu essentiellement agricole, on a cultivé autant de terre que possible; dans les villages, l'espace occupé par les clos, les jardins et les chanvrières a laissé peu de place aux constructions que l'on a dû doter d'un étage, voire de deux;


07 tuilerie Dainville

La tuilerie de Dainville à Coutevroult/Villiers-sur-Morin.

07 tuilerie Voulangis

La tuilerie de Voulangis.

 

D. le type d'habitat:

a. à l'exception des fermes aux champs, l'habitat, en Brie, est presque exclusivement groupé, dans des villages ou des hameaux. Toujours pour des raisons d'économie de place, on a recouru fréquemment aux cours communes: un même espace restreint dessert plusieurs propriétés; 


08 cour longuet Dainville

Une cour commune à Dainville.

 

b. un habitat groupé augmente le risque d'incendie se communiquant à l'ensemble des constructions voisines: interdiction des couvertures en chaume (datant de Louis XIV, mais régulièrement rappelée); 

E. le type d'agriculture:

a. polyculture à dominante céréalière: nécessité de disposer d'espaces pour le stockage des récoltes;

b. élevage bovin laitier-fromager: nécessité d'avoir une étable proche de l'habitation pour la traite quotidienne, ainsi que les installations pour la confection des fromages ("laiterie" et cave à fromages);

c. influence de l'héritage viticole (le cellier ou l'cier: le terme, à l'origine désignait  l'endroit où on gardait le vin);


09 toit de chaume

A Vendrest, des couvertures en chaume perdurent au tournant des 19° et 20° siècles.

 

F. la tradition, l'histoire et les usages locaux:

a. la taille d'une exploitation et la répartition fonctionnelle des travées (partie à usage agricole, partie habitation) sont essentiellement le fruit de l'histoire et de l'évolution de l'agriculture locales; 

b. la disposition uniforme de certains équipements (cheminée, four à pain, cave à fromages, laiterie…) dans les bricoles relève autant d'un savoir-faire séculaire des différents métiers du bâtiment que d'un long usage qui a peu à peu défini des normes à la fois pratiques et rationnelles aux yeux de leurs utilisateurs.

 

Publié dans Architecture

Commenter cet article